La Malaisie est le pays de la gastronomie asiatique. Le mélange des cultures dans cette partie du monde, a permis les meilleures combinaisons des saveurs et une variété reconnue internationalement. Des tendances chinoises et indiennes ont largement participé à cette diversification. Le Guide Michelin et Gordon Ramsey ont récemment plébiscité l’art culinaire malaisien.

Tioman n’échappe pas à cette règle, et on peut vraiment se faire plaisir ici. Dans chaque village de l’île, il y a des petits restaurants locaux, tenus par des familles. La grande majorité propose des spécialités locales de poissons, fruits de mer, volailles et boeuf. Les épices et les piments ont la part belle dans les recettes. On en trouve partout. Si vous y êtes sensibles, n’oubliez pas de le préciser lors de votre commande.

Prépararation traditionnelle

Pour profiter de toute la gastronomie locale, on ne peut recommander tel ou tel restaurant, car chacun a sa façon de faire. A vous de visiter selon vos critères. Sur la plage, sur pilotis, dans un jardin, dans les villages. Que voulez-vous déguster ?

Les grands classiques, que l’on retrouve partout sont les fameuses « Mee Goreng » (nouilles sautées). Il y en a de nombreuses versions, mais la plus appréciée est celle que l’on appelle « Mamak » et Kampung Style. Epicées, on y retrouve du poulet, du poisson, des crevettes, des petits légumes finement coupés. Les riz, « nasi puteh » (riz blanc), « nasi goreng » (riz sauté avec les mêmes condiments que les nouilles), sont les aliments les plus importants d’Asie.

Le matin, une spécialité locale est particulièrement appréciée : le « nasi lamak » : il s’agit d’une portion de riz avec des petits poissons séchés, quelques morceaux de concombre, un oeuf au plat et une sauce cacahuète légèrement sucrée. Les brochettes de poulet ou de boeuf à la sauce « saté » et rotis canai (sortes de crêpes) sont au menu de certains restaurants.

La plupart des cartes proposent quelques alternatives continentales, mais il ne faut pas s’attendre à de la gastronomie à la « française ».

Le midi, vous serez en visite, Mukut, Juara, Salang. Le soir, vous chercherez un restaurant aux alentours directs de votre hébergement. Sauf peut-être, sur Tekek, ou le petit centre ville est très actif, autour de la jetée principale. Une fois par semaine, à coté de l’épicerie Peladang, il y a un petit marché itinérant, en provenance de la péninsule, vendeurs de fruits et légumes et petites échoppes proposant des grillades ou autres spécialités. Le long de la seule route carrossable de Tioman, il y a plusieurs autres restaurants, spécialités chinoises, thaïs, malaises. Juste devant l’entrée du Berjaya Resort, 3 restaurants se font la compétition qualitative sur le thème des fruits de mer et du poissons.

Chaque village est parsemé de petits restaurants familiaux et nous attendons que vous nous disiez lequel est votre favori dans les commentaires de ce blog, partagez vos photos.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire